Sommaire des chapitres GREC

pour retrouver la bonne page :://Sommaire des chapitres GREC

Sommaire des chapitres GREC

GREC 4E

  • Pour le vendredi 27 mars : 
    • avoir corrigé les activités sur la statuaire
    • avoir commencé Le Messager d’Athènes (fiches de lecture suivie en construction)
    • s’être entrainé à la lecture à haute voix : clique pour afficher le texte !

GREC 3E

  • POUR VENDREDI 28/03 : Recopier le cours sur l’extrait de l’Assemblée des Femmes d’Aristophane.
  • RDV samedi 21 mars à 17 h pour en parler : https://www.toutatice.fr/pad/p/grec-1 

Cours du 20 mars.

C. L’Assemblée des Femmes d’Aristophane (445-385 av. J.-C.)

1. En quoi consiste le complot ?

Les femmes veulent se faire passer pour des hommes à l’Ecclésia (Assemblée du peuple) et faire voter de nouvelles lois pour la cité. Pour ce faire, elles se déguisent et vont imiter les hommes.

2. Ce texte fait référence au déroulement d’une séance ordinaire de l’Ecclésia, témoignage précieux pour nous. Qu’apprend-on sur cet aspect de la vie quotidienne ?

Les citoyens se réunissent à l’aube sur la colline de la Pnyx ; ils reçoivent une indemnité.
On commence par purifier l’espace en trainant un porcelet sacrifié.
Le héraut demande : « Qui veut parler ? »
Il remet une couronne à celui qui parle et lui souhaite bonne chance.
On adresse une prière aux dieux.
Les discours se succèdent.

3. Le comique d’Aristophane.

Les bourdes des femmes qui se démasquent tout de suite.
La situation : des femmes qui portent une barbe postiche etc. Sachant que les comédiens sont tous des hommes, il y a donc sur scène des hommes déguisés en femmes déguisées en hommes.
Moqueries à l’égard des femmes : habituées à tromper, pénibles, infidèles, ivrognes…
Référence et moquerie à l’égard de vrais citoyens (Ariphradès, Esimos), connus pour leur défaut. Apostrophés directement.
Référence à la vraie situation politique de l’époque (défaite d’Athènes face à Sparte)

Bilan.
La comédie d’Aristophane met en scène de façon comique le fonctionnement de l’État athénien. Elle ne défend aucunement cette « race des femmes », exclues de la vie publique. Elle dénonce les mauvais choix politiques et y apporte une solution fantaisiste et absurde : faire une révolution avec les femmes, qui administreront Athènes comme elles le font depuis toujours dans leur maison.

Par | 2020-03-21T18:28:56+00:00 mars 18th, 2020|Grec|0 commentaire

À propos de l'auteur :

Laisser un commentaire